Pont d’Espagne week-end trek et randonnée vers Cauterets, Pyrénées

Le Pont d’Espagne, situé au dessus de Cauterets, offre l’une des plus belles rencontres du massif Pyrénéen. En plein cœur du Parc national des Pyrénées, une nature préservée se laisse observer. Lors d’un week-end, ce trek de deux jours réalisé dans ce massif, fût l’occasion de découvrir des isards, des bouquetins, des salamandres, etc. Dans cet article, je vous invite à revivre cette aventure. Pour commencer, cette vidéo vous la présente :

Pour vous abonner à ma chaîne :

Vidéo randonnée et trek

 

Déroulement du week-end

Randonnée du jour 1 : vers les lacs d’Opale et Cambalès

Notre groupe, constitué de 2 participants et de Sylvain, votre guide, débute ce séjour depuis le parking du Pont d’Espagne, vers 10 heures. Après avoir vérifié le matériel et finalisé le chargement des sacs à dos, en route pour la magnifique vallée du Marcadau ! La météo est excellente aujourd’hui : ciel bleu, température agréable, une magnifique journée d’automne. Les hêtres offrent à la montagne une flamboyante couverture jaune-orangée, alors que les sapins pectinés, avec leur couleur verte sombre, apportent un étonnant contraste. La hêtraie-sapinière, forêt naturellement présente sur le versant nord des Pyrénées, est étincelante aujourd’hui. Cet écosystème abrite un grand nombre d’espèces : arbres, fleurs, mammifères, oiseaux, insectes, etc. Entre autre, il régule l’écoulement des eaux de pluie et la température.

Durant ce premier jour, nous remontons cette vallée jusqu’au refuge Wallon-Marcadau par un beau sentier. Il est possible d’y être hébergé : dormir (toute l’année) et manger le repas préparé par le gardien du refuge (suivant les périodes d’ouverture). Aujourd’hui, le groupe a choisi de passer le nuit en bivouac, sous tente, en pleine nature à plus de 2400 mètres d’altitude, c’est une première pour mes deux compagnons, je vais les initier. De mon côté, c’est une excellente nouvelle, j’adore dormir en pleine montagne. Nous avons dans nos sacs à dos tout le matériel nécessaire : tente, matelas, réchaud, sac de couchage, etc. J’ai fourni une grande partie de ces équipements. Ils sont légers et peu encombrant, le poids de nos sac à dos est raisonnable, cela nous permet de marcher sans s’épuiser. Après avoir effectué une petite pause dans ce refuge, notre périple se poursuit vers les lacs d’Opale et de Cambalès. L’itinéraire serpente dans l’une des zones les plus préservées des Pyrénées, du très grand spectacle : bouquetins, torrents, paysages, etc.

Pont d'Espagne randonnée Cauterets

Bivouac en montagne

Vers 17 heures, après le lac d’Opale, proche du lac de Cambalès, le bivouac est installé dans un décor de “carte postale”. Après avoir monté la tente de mes deux compagnons, je prépare mon bivouac rudimentaire “belle étoile”, et hop, 5 minutes suffisent, tout est prêt pour la nuit. Mais avant, il est temps de remplir nos estomacs. Nous avons marché au cours de cette belle journée de randonnée, ils sont bien vides. Au menu : lentilles, riz à l’indienne et hachis parmentier lyophilisés, un peu d’eau chaude et c’est prêt. Ce n’est pas un restaurant 5 étoiles, mais ces sachets sont pratiques et goutus. Ensuite, pas de télévision, pas d’internet, pas de téléphone, le sommeil envahit nos esprits, tous au lit !  Quelques rafales de vent se succèdent durant la nuit sur tout le massif ! Notre sommeil fût donc perturbé, mais quel bonheur de dormir dehors, de regarder la voie lactée bien au chaud dans son sac de couchage. Puis le jour arrive, c’est l’heure de quitter ce nid douillet pour se mettre en tenue de randonneur et débuter la marche après un léger petit déjeuner.

Pont d'Espagne randonnée Cauterets

 Randonnée du jour 2 : arrivée au Pont d’Espagne

En ce début de matinée, quelques gouttes de pluie nous accompagnent. Nous sommes bien équipés, cela n’est pas dérangeant, de plus, les éclaircies remplacent petit à petit cet épisode humide, la lumière est étonnante ! Entre deux rayons de soleil, des isards et des bouquetins se montrent à nous. Quelle aisance ! Ils sont vraiment adaptés à ce milieu montagnard. C’est un miracle de voir des bouquetins dans les Pyrénées aujourd’hui. En effet, le dernier bouquetin vivant sur le versant nord des Pyrénées a été tué en 1910, non loin d’ici. Depuis, impossible d’en apercevoir. Ce projet de réintroduction du bouquetin à débuté dans les années 1980. Il a fallut 30 ans de motivation sans faille, notamment d’un homme, d’une équipe et du Parc national des Pyrénées pour arriver à ce résultat il y a quelques années, un très merci à eux, car le bouquetin est de retour !

Notre itinéraire, en boucle, passe par de nombreux lacs lors de cette deuxième journée. Les sentiers présents dans ce massif granitique sont très rocailleux, mais les paysages rencontrés sont surprenants. En fin de matinée, quelques gouttes réapparaissent, il est temps de finaliser ce trek et d’arriver au point de départ : le Pont d’Espagne.

Pont d'Espagne randonnée Cauterets

Un grand merci à mes deux compagnons d’aventure pour la bonne ambiance et leur excellente forme physique. Ce trek/randonnée de deux jours, réalisé le samedi 13 et le dimanche 14 octobre 2018, fût un grand moment de découverte de la faune, des lacs et de paysages majestueux.

Je vous donne rendez-vous d’ici quelques jours pour de nouvelles aventures lors de treks et randonnées “raquettes à neige“.

Sylvain

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.