La faune

Lors des séjours (randonnées, treks), posés sur une pierre, sur une feuille, planant dans les airs, nageant dans les eaux fraîches d’un torrent, microscopiques ou imposants, nous découvrirons les éléments fascinants du milieu naturel montagnard lors des séjours organisés par Plénitude Découverte. Quel émerveillement de visualiser, par exemple, des marmottes, des isards, des rapaces (vautours), etc. évoluer dans leur milieu naturel !

Voici quelques exemples de ce que nous verrons lors des séjours organisés dans les Pyrénées, partant pour la découverte ?

Vidéos Mammifères

Une grande partie des mammifères présents dans les fonds des vallées pyrénéennes sont communs : chevreuil, sanglier, renard, lièvres, fouines… Lorsque l’altitude s’élève, des espèces plus spécifiques et emblématiques du milieu montagnard se révèlent : l’Isard, espèce endémique des Pyrénées, la marmotte, le chat sauvage. L’ours aurait pu être cité, par exemple, l’ouest pyrénéen héberge les deux derniers individus du noyau de l’ouest de cette chaîne. D’autres petits mammifères peuvent être observés : des Chiroptères (chauves-souris) ou le desman (petit mammifère aquatique).

Vidéos Oiseaux

La multitude d’espèces d’oiseaux présents dans l’ouest de la chaîne des Pyrénées (Béarn et Pays basque) font de cette zone un lieu privilégié pour l’observation des oiseaux de montagne. Plus de 150 espèces y ont été répertoriées, c’est exceptionnel, par exemple le merle de roche ou le traquet motteux. Une multitude de rapaces diurnes y sont présents, plus 20 espèces sur les 40 espèces observées au moins une fois en France, comme le gypaète barbu ou le milan royal. Le vautour fauve, le percnoptère d’Egype auraient pu être cités également car cet endroit un est lieu privilégié à l’étude de ces oiseaux.

En France, dans le monde, et donc dans les Pyrénées, le nombre d’espèces d’insectes est très important. La particularité du milieu pyrénéen est la faible régression de certaines populations présentes dans ce milieu relativement bien sauvegardé et protégé, notamment grâce au parc national des Pyrénées. De la partie basse des vallées aux crêtes de hautes altitudes, des milieux naturels variés vont se superposer : prairies, landes, forêts, éboulis… La variété des espèces rencontrées va donc être très importante. Par exemple, pour les milieux ouverts comme les prairies ou les landes : des papillons de jours (Rhopalocères), comme le machaon, ou des criquets et sauterelles, comme l’Ephippigère carénée, peuvent être rencontrés. En ce qui concerne les forêts, un grand nombre de coléoptères vont être présents, une partie d’entre eux se charge de recycler le bois mort, comme le Petit Capricorne, on pourrait également citer la Rosalie des Alpes.

Les amphibiens sont caractérisés par un cycle de vie en deux phases : aquatique (vie larvaire) et terrestre (vie adulte). Ce sont de véritables indicateurs de la qualité de l’eau. Par exemple, la vallée d’Ossau abrite 8 espèces d’amphibiens sur 17 présentes en Aquitaine, ce modeste nombre est dû à la rudesse du climat montagnard. Certaines espèces présentent sont relativement communes : le triton palmé ou la grenouille rousse. D’autres sont endémiques aux Pyrénées comme l’Euprocte des Pyrénées ou rare comme la Salamandre fastueuse, présente du Pays Basque aux Pyrénées centrales et dans les monts Cantabriques en Espagne.

Les reptiles émerveillent autant qu’ils peuvent effrayer, pourtant ce sont des êtres paisibles. 13 espèces de reptiles, sur les 20 que compte la région Aquitaine sont présentes dans les vallée du Béarn. Ils vivent majoritairement dans la partie basse des vallées où les conditions météorologiques sont les plus clémentes, comme le lézard des murailles, le lézard vert, la couleuvre à collier ou l’orvet. La vipère aspic, dont celle de la forme zinnikeri, peut se rencontrer jusqu’à 2000 mètres. Le lézard de Bonnal aurait pu être cité également, il ne vivre que dans les Pyrénées. Il est possible de le trouver en altitude, sur les pelouses et blocs rocheux. Il doit son nom au célèbre naturaliste-Pyrénéiste : Jean-Louis Bonnal.